Saint Souplet: droit dans le mur et sous tutelle

Voilà où a dirigé notre commune le délinquant en écharpe tricolore, ceux qui ont voté pour Quoniou en 2008 sont remplis de regrets et cependant il vous a bien enroulé dans sa farine, il vous a fait croire tout ce qu’il a voulu, vous êtes maintenant placés devant la vérité et ce n’est pas terminé lorsque mes 15 plaintes vont éclater au grand jour vous serez tous surpris de ce que j’ai découvert et dénoncé, vous aurez alors une toute autre vision sur votre Monsieur le Maire qui se fait nourrir avec sa famille gratuitement par la commune, c’est à dire qu’il vit à vos crochets depuis 2001, c’est la découverte de Monsieur le Sous-Préfet.

Les conseillers municipaux de 2001 à 2008 et les actuels ont une part de responsabilité dans cette situation , le silence total des 2 conseils les a rendus complices de ce qui s’est passé pour en arriver là.

N’oubliez-pas une chose que je répète pour la 3ème fois sur ce blog,

Au pénal le tarif est le même pour l’accusé et pour les complices, il va y avoir des pleurs et des grincements de dents.

———————————————————————————————————————————————–

En date du 26/04/2011, le conseil municipal refuse de voter le budget présenté par le maire.

La seule voix pour est celle de notre ministre des finances locales le Monsieur qui sait bien compter jusque quatre à cause des 4 tétons.

Saint Souplet: droit dans le mur et sous tutelle dans Divers pdf cm_260411.pdf

Quand je déclare m’inquiéter de l’état de santé mentale de HPQ j’ai mes raisons.

Au mépris des lois ,il refuse d’insérer dans le registre des délibérations celle du 26/04/2011, il refuse de l’afficher alors que toute délibération doit être affichée au vu du public dans les huit jours comme le prévoit le CGCT, il refuse de transmettre un extrait de cette délibération à l’autorité chargée du contrôle de légalité.

Une telle attitude est celle d’un malade mental qui doit être interné pour soins, il est dangereux pour lui même et pour autrui, la personne morale qu’est la commune en fait partie.

Hier soir une réunion du conseil municipal a permi aux journalistes présents de constater le refus du conseil municipal de voter le budget présenté par le maire pour la seconde fois.

Je me suis entretenu avec la secrétaire générale de la Sous Préfecture l’informant de ce qui se passe à Saint Souplet, Monsieur le Sous-Préfet en sera informé par courrier.

La suite: Monsieur le Sous-Préfet devra saisir la chambre des comptes, la commune sera placée sous tutelle et il n’y aura de fonctionnel que le budget de fonctionnement, c’est à dire les salaires et charges, l’électricité, les écoles et le service incendie, toutes autres dépenses seront interdites, les entreprises qui ont travaillé pour la commune devront s’armer de patience, les factures relatives à ces travaux ne seront pas honorées. 

Saint-Souplet : le budget toujours pas voté, la

commune bientôt sous tutelle ?

Un conseil municipal extraordinaire s’est tenu mardi soir en mairie de Saint-Souplet. À l’ordre du jour : le compte administratif 2010 et le budget primitif 2011.


L’un comme l’autre avaient été retoqués par les élus il y a un mois. Mardi soir, ce fut bis repetita.
Le divorce semble consommé entre une partie du conseil, majoritaire, et le maire, Henri Quoniou, condamné le 5 avril à 5 000 € pour atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics.Au-delà de la perte de confiance exprimée mardi soir par les conseillers à leur maire, se pose aujourd’hui la question de la mise sous tutelle de la commune par la chambre régionale des comptes.Plus de détails dans votre édition de jeudi de Cambrai-Caudry.la Voix du Nord  le 01 juin 2011 . 

Saint-Souplet : le maire désavoué La commune bientôt mise sous tutelle ?

jeudi 02.06.2011, 05:11- La Voix du Nord

en fait, le ciel s'est assombri au-dessus de la mairie de Saint-Souplet. Photo trompeuse: en fait, le ciel s’est assombri au-dessus de la mairie de Saint-Souplet.

|  ON EN REPARLE |

Conseil municipal extraordinaire en mairie de Saint-Souplet mardi. À l’ordre du jour, deux points : le compte administratif et le budget primitif. Retoqués par ce même conseil il y a un mois. Mardi soir, ce fut bis repetita. Le divorce semble consommé entre une partie du conseil, majoritaire, et le maire, Henri Quoniou. Condamné le 5 avril à 5 000 E pour atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics.

 

Peut-être ce qui a précipité la perte de confiance exprimée mardi soir.

OAS_AD(‘Position1′); dans Divers

 

PAR DAVID LAURENCE

caudry@lavoixdunord.fr PHOTOS LA VOIX

> Le contexte. Difficile. Et délicat. Ont été évoqués, mardi soir lors du conseil municipal à Saint-Souplet, des reliquats « de 2003 », de vieilles querelles entre élus. Quelques tensions personnelles ont émergé aussi, quand bien même à chaque fois il s’en est trouvé un pour ramener la discussion sur le sujet du jour. La récente condamnation du maire n’a pas été évoquée, si ce n’est par lui. Henri Quoniou rappelant qu’il n’y a pas eu « de vols ou de magouilles ». Ce dernier de vouloir tordre le cou aux rumeurs aussi. Bref, un climat pas vraiment serein. Qui avait conduit il y a un mois à ce que le compte administratif et le budget primitif ne soient pas adoptés. Le maire d’assurer alors qu’il assumerait « le budget avec la chambre régionale des comptes ». Mais « vendredi, le sous-préfet m’a appelé pour me dire que la date butoir pour passer le budget c’était le 31. C’est pour cela que je vous ai réunis en urgence ». Sans le sous-préfet.

Qu’Henri Quoniou avait annoncé. « Il devait venir pour expliquer, avant le conseil, l’importance de voter le budget. Mais finalement, il n’a pas pu. » > Deux visions. Face à face, deux camps. Et un maire qui, après un tour de table voulu par lui-même, a pu noter qu’il avait perdu la confiance de quasiment tout le conseil même si on lui a reconnu « d’être sur le terrain et de faire beaucoup pour le social ».

D’un côté, des élus toujours pas décidés à adopter le compte administratif et à voter le budget primitif. Parce que le premier ne serait pas « sincère », il y aurait « une ligne de trésorerie déguisée », d’après le conseiller Alain Pilard, permettant à ce compte d’être positif alors qu’en fait « la commune est dans le rouge ». De nombreuses factures ne peuvent être payées. Pour le budget 2011, nouveau veto parce qu’il n’a pas changé depuis la précédente réunion de conseil, voire même les choses se seraient « aggravées ». « On ne peut plus continuer comme ça, il faut remettre tout à plat », d’expliquer un élu.

Discours identique de l’autre côté de la table. On veut aussi tout remettre à plat. Mais de ce côté-ci, on plaide pour que le budget soit adopté de manière à ce que le conseil garde la main sur les finances, mais en promettant de faire en sorte que celles-ci soient mieux tenues. Pour ce faire, des propositions : régler une bonne fois pour toute le problème des contrats de photocopieurs, six machines qui plombent les comptes (l’intercommunalité s’étant engagée, selon le maire, à en récupérer une) adjoindre au maire un élu en qui les deux « camps » ont confiance pour l’accompagner dans les prises de décision relatives au budget, en l’occurrence Alexandre Mortier et une gestion qui se ferait à l’avenir non plus avec des délibérations modificatives, mais avec un budget supplémentaire.

> Une impasse. Mais d’accord il n’y a pas eu. Ce quand bien même Marc Bera, le premier adjoint, a plaidé pour que le dialogue soit renoué entre tous. Pour le bien de la commune « car on a été élu par la population, on doit lui rendre des comptes ». Quel dialogue ? C’est la question qu’ont grosso modo posée les élus qui ont pointé du doigt des réunions de commission inexistantes, dénoncé un maire qui veut tout régenter… Ce dernier de souhaiter aussi un dialogue nouveau. Mais il n’y en aura pas.

> La suite. C’est Henri Quoniou qui l’a annoncée : « Je vais informer le sous-préfet, qui va alerter la chambre régionale des comptes, et on verra. » La commune sera-t-elle mise sous tutelle ? Certains de le craindre, tel Éric Flayelle, adjoint aux fêtes : « C’est fini pour les associations, et n’y aura pas de fête au 14 Juillet. » L’élu d’annoncer même vouloir rendre son tablier. « On va d’abord s’occuper de la course de dimanche », de lui proposer le maire, qui tenait à rester serein. Saint-Souplet accueille en effet les championnats régionaux de cyclisme. Mais la roue pourrait bien tourner ensuite.

 

 

C’est très bien Monsieur FLAYELLE tu rends ton tablier avant que la justice ou l’administration ne t’y oblige, il t’arrive d’avoir l’air intelligent parfois.

Votre bien dévoué

marius szymczak

 

 

Que fait le législateur puisque:

 

hpq.gif

 

 

Une très belle demeure qu’est notre mairie, pour y être installé

il faut être une personne honorable

ce qui n’est pas le cas actuellement

puisqu’elle est occupée par un délinquant en écharpe tricolore

 

 

saintsoupletsoustutelle.jpg

 

 

 

 

 


Autres articles

2 commentaires

  1. laouenan dit :

    Bonjour,
    Je suis élu d’opposition avec 3 autres membres sur un total de 27 élus dans une commune de 4500 habitants. Nous sommes confrontés régulièrement à des attaques et des commentaires déplacés de la part du maire. Nous avons même droit à un « corbeau » sur la commune avec article complice dans la presse.
    Pour cela, je représente au niveau régional l’ »Association nationale des Élus Locaux de l’Opposition ». Vous pouvez aller sur le site http://www.aelo.info.fr
    Cette association a pour but d’aider les élus des petites et moyennes communes face au maire autocratique voire despotique.
    N’hésitez pas à prendre contact avec moi par mail, je vous communiquerai mon N° de portable.

    Cordialement

    Bernard Laouénan
    Elu à Mésanger (44)

  2. szymczak dit :

    Merci d’avoir visité mon blog qui est le votre aussi, vous êtes le 6 ème correspondant du Sud et du Sud Ouest qui meuble mes écrits par un commentaire.Cela fait des petits , j’en suis ravi et à la fois étonné qu’il puisse avoir autant de magouilles dans les petits villages de notre belle France.Vous êtes le premier à me proposer aide, les autres m’ont contacté pour obtenir conseil, je suis là pour le bien de tout le monde et pas encore làs.
    Sachez mon cher Monsieur que lorsque cela explosera, la France entière découvrira et saura où se trouve Saint Souplet, j’ai des correspondants en Australie au Brésil et aux Amériques,en Pologne, Allemagne, Italie et Belgique.
    Continuez votre lutte, cela finira par payer, j’ai été élu à 25 ans et en ai fait trembler plus d’un.Mes 25 ans sont de retour, ajoutez la fougue d’un homme de 25 ans à l’expérience d’un autre qui a 67 ans, et voyez ce que cela peut donner.
    Bien à vous
    marius szymczak

Répondre

ALLIANCE POUR LA NORMANDIE |
degaulois.justice.fr |
gauchemodernechelles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Regard cubain
| BOUM ! BOUM !
| Soutenons le FUDEC